Panier

Études Gaspésiennes

Études Gaspésiennes

Galerie d'art La Muse

La galerie d'art du Musée de la Gaspésie se donne comme objectif de valoriser l’identité et l’héritage culturel gaspésien. Dans un espace mettant en lumière les talents de la région, nous vous invitons à venir découvrir ces œuvres uniques qui vous feront vibrer au gré des saisons. 

Les œuvres présentées, de même que plusieurs reproductions et cartes de souhaits, pourront être achetées par les visiteurs, passionnés d’arts et collectionneurs.

ÉTUDES GASPÉSIENNES de Flavie Barberousse
Présentée du 8 février au 3 avril 2018

Venue s’installée à Percé en 2017, l’artiste s’interroge depuis sur la façon de traduire son émerveillement pour les paysages gaspésiens dans sa pratique artistique. Études Gaspésiennes est le fruit de ses premières explorations.

« Comme la plupart des gens, j’ai découvert la Gaspésie par la route, et celle-ci a naturellement influencé mon approche picturale de ce territoire. » mentionne l’artiste. Dans la représentation, si elle fut d’abord un écho linéaire à l’omniprésence de l’horizon, sujet déjà récurrent dans ses précédentes créations, elle devint aussi un prétexte pour explorer l’intérieur des terres et la verticalité des espaces.

 

 

Originaire de France, Flavie Barberousse a cultivé un intérêt pour les sciences, et particulièrement pour l'approche écosystémique de l'environnement, qui l’ont amenée jusqu’à une maîtrise en écologie. Cela a nourri sa curiosité pour le vivant et influencé son appréciation des espaces, autant comme milieux de vie que comme lieux de contemplation. En parallèle, la pratique artistique l’a toujours accompagnée, et c’est en Polynésie française, où elle a habité quelques années, qu’elle se lance dans des créations originales inspirées des paysages que lui offre la vie sur un voilier. Le portrait est également toujours présent, mais revient plus particulièrement suite à la découverte du Pow wow de Wendake, près de Québec, où elle s’installe en 2009. C’est alors qu’elle revient à la création, avec l’envie de partager l’émotion des participants, la vibration, l’explosion de formes et de couleurs. Aujourd’hui installée en Gaspésie pour retrouver la mer et l’horizon, elle continue de s’inspirer autant de son environnement que de préoccupations plus globales, et selon les sujets oscillent entre figuration et abstraction.