Skip to content Skip to footer

Pionnière des tournées

« J’ai traversé la Côte Nord Je me suis fait brasser le corps
 Sur le bateau Marco-Polo Comme une patate dans un sabot.” « La Côte-Nord », enregistrée le 8 juillet 1931. Madame Bolduc, costumée en capitaine, et Simone de Varennes posent sur le Marco Polo, bateau reliant Matane à Sept-Îles, en juillet 1931. Sept-Îles sera l’étape ultime de sa première vraie tournée au Québec, une tournée d’initiation en fait. À l’invitation de la comédienne Juliette d’Argère, elle se joint à sa troupe de burlesque comme vedette principale. De Hull à Sept-Îles, la troupe se produira pendant trois mois, de mai à juillet, dans les théâtres, les salles paroissiales ou les sous-sols d’églises catholiques.

Subissant les contrecoups de la crise, madame Bolduc se joint à Henri Rollin pour organiser une première tournée de spectacles en Nouvelle-Angleterre, d’avril à juin 1934. Son mari Édouard et sa fille Denise font partie de la troupe. Maine, Massachusetts et New Hampshire… les salles sont combles! Les Franco-Américains adorent ce spectacle folklorique. Fort populaire, la troupe Bolduc retourne en Nouvelle-Angleterre l’automne suivant ainsi qu’en 1937 et en 1939. Cette affiche fait la promotion d’un spectacle à l’hôtel de ville de Greenville, Massachussetts, le lundi 26 avril 1937.

Les tournées de spectacles pouvaient durer jusqu’à deux mois, sans retourner à la maison. Madame Bolduc louait alors une voiture ou empruntait celle de son mari. Les artistes de la troupe et elle prenaient place dans l’automobile. Quant aux bagages personnels et ceux nécessaires aux spectacles, ils étaient transportés dans une remorque tirée par la voiture. Comme la photographie ci-dessous le représente, quelques photographies de l’album-souvenir, monté par sa fille Fernande et donné au Musée de la Gaspésie montrent les artistes souriants autour ou assis sur leurs valises.

Valise – papier; métal; peau, cuir – 14,5×53,5×31,5 cm – 1984.21.65 – Musée de la Gaspésie

« De l’ouvrage, y va en avoir Pour tout le monde, cet hiver. Il faut bien donner le temps Au nouveau gouvernement. » « Ça va venir découragez-vous pas », enregistrée le 23 septembre 1930. Musique en feuille de la chanson « Ça va venir découragez-vous pas », grand succès de La Bolduc.Cette chanson, écrite pendant la crise économique, sème de l’espoir envers le gouvernement conservateur de Richard Bedford Bennett élu aux élections fédérales de 1930 pour redonner de l’ouvrage aux travailleurs.

 

La troupe emmène en tournée tout un ensemble de matériel leur permettant d’imprimer des livrets avec les paroles de chansons, le programme ou encore des affiches promotionnelles. Le cliché ci-dessus a été utilisé pour l’impression d’au moins trois livrets de chansons de madame Bolduc, dont celui de la chanson “Gaspésienne Pure Laine” enregistrée le 6 mars 1935. Quand à l’ensemble de 157 caractères mobiles ci-dessous, il servait à reproduire du lettrage pour corriger ou recycler les affiches.

 

Ces photographies sont propriétés du Musée de la Gaspésie et sont régies par la licence Creative Commons Attribution – Pas d’utilisation commerciale- Pas de modification (CC BY-NC-ND 4.0) impliquant les règles suivantes : 

  1. Pas d’utilisation commerciale – Il n’est pas autorisé à faire usage commercial des œuvres, tout ou partie du matériel les composants.
  2. Pas de modification – Il n’est pas autorisé à distribuer ou mettre à disposition les œuvres modifiées.
  3. Attribution – Il est obligatoire de créditer l’œuvre, d’intégrer un lien vers la licence et d’indiquer par tous les moyens raisonnables, sans toutefois suggérer que l’Offrant vous soutient ou soutient la façon dont vous avez utilisé son Œuvre.

Le Musée de la Gaspésie, lui seul, peut permettre ou non l’utilisation commerciale.

Pour toutes questions, veuillez-nous joindre au 418 368-1534 poste 110.